Vite un nouveau labo !

Moins de 5 mois -dont juillet et août- pour réaménager un plateau de 150 mètres carrés au sein de la clinique du Val d’Ouest, près de Lyon ! Adifis est intervenue avec la double casquette d’économiste de la construction et de maître d’œuvre.

Il n’est jamais évident de travailler en site occupé, notamment au sein d’établissements de santé ; raison pour laquelle Adifis s’est attachée à conduire ce chantier au pas de charge. Pour son client, le laboratoire Eurofins de la clinique du Val d’Ouest près de Lyon, la mission était de réaménager un plateau de 150 mètres carrés en laboratoire d’analyse médicale et salle de prélèvements. Le challenge était de taille, d'autant que les délais déjà assez serrés incluaient les mois d'été. Durant la phase de démolition, des mesures spécifiques ont été mises en place pour éviter les nuisances sonores et les différents risques. La qualité et la régularité du dialogue avec le maître d’ouvrage ont été déterminantes pour tenir les délais et satisfaire un cahier des charges très technique.

8 années de collaboration

Entre 2011 et 2018, Pascal Michel s’est occupé de la conception de l’extension et de la restructuration du plateau technique du centre hospitalier d’Ardèche Nord. Puis Adifis s’est vue confier la gestion du chantier. Une belle complémentarité architecte-ingénieur, devenue depuis la marque de fabrique de l'agence. 

Au rez-de-chaussée du centre hospitalier, il s’agissait de restructurer et d’étendre un plateau technique de 3200 m2, comprenant un bloc opératoire (7 salles), les urgences (30 000 passages par an), des salles de consultations externes en chirurgie, un accueil, des bureaux d’admission… Un projet entièrement conçu en BIM, avec maquette numérique intégrant la gestion des phases de chantier et plusieurs variantes. Réalisés en site occupé durant 36 mois, les travaux se sont organisés en 4 phases, avec un désamiantage préalable dans chacune des zones traitées. « Les services du bloc opératoire et des urgences ont été restructurés sur eux-mêmes en conservant le même niveau d’activité, précise Florent Moncel, dirigeant d’Adifis. Nous avons tout particulièrement veillé à la facilité de circulation autour des patients en bloc opératoire et à la centralité des utilités. La collaboration avec les services techniques de l’hôpital et les utilisateurs s’est révélée extrêmement enrichissante ».

Une recette architecture/ingénierie appréciée des maîtres d'ouvrage, puisqu'elle a permis à Adifis de se voir confier une mission de faisabilité pour l’extension d’un nouveau bâtiment de 3 400 m² sur le site du center hospitalier d'Annonay.

LE PROJET EN BREF

Maître d'ouvrage : Centre hospitalier Ardèche Nord
Objet : OPC Plateau technique 3180 m2
Localité : Annonay (07)
Budget : 5,7 M€
Livraison : 2018

Entre les deux, mon cœur balance !

Les médecins de la polyclinique d’Arnas, dans le Beaujolais, ont fait appel à Adifis dans le cadre d’une mission d’Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).  Le projet consiste à ériger un deuxième bâtiment de consultation. Début des travaux : décembre 2021.

Bientôt, la polyclinique du Beaujolais recevra les patients dans un second bâtiment de consultation de 4 100 mètres carrés. Il sera relié au premier par une passerelle. Deux constructeurs ont été mis en concurrence, qu’Adifis a aidé à départager dans le cadre de sa mission d’Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). « Nous avons remis les offres à niveau afin de faciliter les comparaisons et donc la décision finale », indique Pascal Michel, associé Adifis.

Le projet retenu, très contemporain, a fait la différence grâce à une organisation autour d’une vaste rue centrale permettant de desservir les différentes salles. Elle sera couverte par une belle verrière en toiture. Prévus pour démarrer fin 2021, les travaux seront supervisés par Adifis.

LE PROJET EN BREF

Objet : création d'un centre de consultations médicales
Localité : Arnas (69)
Mission : AMO
Livraison : 2021

Perspectives : GSE

Comme une envie de retomber en enfance…

College-Champagnat-vue-aerienne

Voisin d’Adifis, le groupe scolaire Champagnat de L’Arbresle est situé sur les hauteurs de la ville, dans un ancien château féodal. Ses gestionnaires ont un jour poussé la porte d’Adifis pour lui confier un premier projet de restauration. Le début d’un partenariat constructif…

Le collège de Champagnat occupe l’ancien château défensif de L’Arbresle, construit en 1060. Il se distingue par sa belle façade de pierres blondes. Son donjon, resté dans un état remarquable, est un repère immuable dans le paysage. Adifis assure une mission de conception-réalisation sur ce site magnifique, mais pas toujours adapté aux usages pédagogiques actuels. « Nous avons commencé par restructurer la salle des cartables se trouvant à la jonction de deux bâtiments et réfléchissons à la rénovation des cuisines, explique Pascal Michel, concepteur du projet et associé chez Adifis. Ce qui est passionnant, c’est à la fois le contexte historique fort et les contraintes liées aux besoins d’aujourd’hui, sans parler de la proximité avec notre client ». Une prestation d’audit général des bâtiments est d’ailleurs envisagée, ainsi qu’une étude de la valeur patrimoniale de l’établissement.

LE PROJET EN BREF

Maître d'ouvrage : Collège Champagnat
Objet : réfection des sanitaires filles
Localité : L'Arbresle (69)
Budget : 100 k€
Livraison : 2021

De l’art du porte-à-faux et de la paroi berlinoise

Le nouveau centre de consultation de la polyclinique de Rillieux-la-Pape, près de Lyon, a donné du fil à retorde à Adifis. En cause : une avancée de 5 mètres de long, en pignon du bâtiment. Ce porte-à-faux présentait un enjeu aussi esthétique que technique.

Ce projet est peut-être l’un des plus emblématiques conduits par Adifis en conception-réalisation, tant il cumulait les exigences. Notamment : créer 63 places souterraines et 51 places extérieures dans un espace très contraint. Mais aussi : prévoir un restaurant au rez-de-chaussée, afin de compléter l’offre de la cafétéria du site. Sans oublier l'installation d'une trentaine de postes de consultation performants en orthopédie, cardiologie, kinésithérapie, ophtalmologie… Le tout en site occupé !

Pour agrémenter la mission et, surtout, optimiser au maximum la surface construite, le choix d’un bâtiment de 4 600 mètres carrés sur 2 étages a été fait. Petite particularité : il intègre un porte-à-faux, c'est-à-dire une avancée de 5 mètres au 1er niveau. Un parti-pris qui a permis de libérer les espaces de circulation au sol à l’usage de camions de pompier et des ambulances.

« Pour ce porte-à-faux important, nous avons arbitré entre contraintes techniques et contraintes réglementaires, indique Yohann Cernize, chargé d’affaires chez Adifis. Dans un souci d’optimisation du volume général de cette extension, de maîtrise des prix et aussi de faisabilité, nous avons préconisé une structure en métal ». Le résultat est à la hauteur des attentes : le mariage béton-métal-verre confère à l’ensemble une belle esthétique contemporaine.

Autre prouesse : la construction d’un parking souterrain sans possibilité d’installer le chantier sur place. En effet, les limites de propriété avec le voisinage et la circulation des patients rendaient l'espace très contraint. Adifis a donc eu recours à la technique de la paroi berlinoise. Elle consiste à installer un ouvrage provisoire de soutènement facilitant les travaux. Conçue pour supporter des charges importantes, la chape supérieure de ce parking souterrain accueillera prochainement un nouveau bâtiment.

LE PROJET EN BREF

Objet : création d'un centre de consultations médicales
Localité : Rillieux-la-Pape (79)
Mission : conception-réalisation
Budget : 4 000 k€
Livraison : 2021

Un chantier bien charpenté

Sur certains chantiers, les différents corps de métier vont de découverte en découverte. Il en est ainsi pour Adifis sur le Centre de recherche du groupe Bayer, à l’occasion de la déconstruction-rénovation d’un bâtiment de bureaux de 550 m2.

L’enjeu était a priori simple : démolir pour reconstruire ! Sauf lorsque la mise à nu révèle des beautés cachées, impossibles à oublier plus longtemps. Consulté pour procéder à la rénovation complète d’un bâtiment de bureaux à l’usage de la direction du site Bayer, Adifis a d’abord dû reprendre intégralement la vaste charpente en bois, dans un état de vétusté avancé, puis s’est attaché à conserver l’âme des lieux : murs en pierres, voûtes, éléments patrimoniaux… « Nous sommes intervenus de bout en bout avec le souhait de mettre à jour le charme de l’existant, malmené par des travaux successifs », indique Pascal Michel.

Livrés en avril 2021, les bureaux tiennent leurs promesses ; une belle cave voûtée en pierres a été transformée en salle de réunion. Pour ce chantier d’un budget de 1,9 million d’euros, Adifis a travaillé avec les architectes des Bâtiments de France.

 

LE PROJET EN BREF

Maître d'ouvrage : Bayer
Objet : rénovation des bureaux du Centre de recherche de La Dargoire
Localité : Lyon (69)
Mission : maîtrise d’œuvre
Budget : 1 900 k€
Livraison : avril 2021

Belle extension à Seynod

Démarrés en novembre 2020, les travaux d’extension de la résidence de retraite Le Grand Chêne, à Seynod, seront totalement achevés en 2022. Choisi comme contractant général, Adifis a imaginé un lieu de vie agréable et ouvert sur son environnement immédiat.

Réfléchir aux maisons de retraite de demain est un sujet qui passionne Adifis. L'équipe est convaincue de la nécessité de construire des Ehpad vivants, modernes, confortables. Cela implique de créer des espaces pour se retrouver, lire ou recevoir. Mais aussi  des « lieux à soi » personnalisables et des espaces extérieurs –balcons, terrasses, jardins – agréables. Transformer les pratiques architecturales en la matière est un défi qu’Adifis relève avec enthousiasme.

Choisi en tant que contractant général, Adifis réalise une extension de 26 chambres au sein de la Résidence le Grand Chêne de Seynod, près d'Annecy. L'agence intervient sur les volets conception et réalisation, en collaboration avec l’Atelier d’Architecture de Sèv. Deux bureaux d’études ont également intégré l'équipe pour les parties fluides (Genium) et structures (GES). Les travaux, démarrés fin 2020, vont durer au moins 15 mois. Ils mobilisent un budget global de 4,5 millions d’euros HT pour une superficie additionnelle de 2 000 m2.

« Notre mot d’ordre est de répondre aux attentes en termes de confort, de finition, de qualité des équipements, de facilité de maintenance, indique Sylvain Pires, chef de projet chez Adifis. L’habitat senior est très spécifique ; c’est un domaine où beaucoup de choses restent à faire et qui nécessite à la fois écoute et expertise ».

Sur ce projet, qui bénéficie d’une vue magnifique sur la montagne Semnoz, un soin particulier est attaché aux aménagements extérieurs et à l’intégration dans la commune.

LE PROJET EN BREF

Maître d'ouvrage : Ehpad Le Grand Chêne
Objet : extension de la résidence
Localité : Seynod (74)
Mission : conception-réalisation
Budget : 3 800 k€
Livraison : printemps 2022

Perspective : AASEV/Séverine Besson

Coup de cœur, vieilles pierres et design

Pour faire mentir l’adage sur les cordonniers mal chaussés, Adifis a installé son agence dans une bâtisse à colombages du XIVe siècle. Elle est située dans le bourg moyenâgeux de L’Arbresle. Plusieurs étapes de travaux ont transformé les lieux en un espace professionnel atypique et fonctionnel.

À 30 minutes de Lyon, le Pays de L’Arbresle impose sa campagne fertile. On s'y délecte de ses rivières à truites, de ses prés et vergers, de ses hêtraies sapinières. Ses collines calcaires sont couvertes de pierres dorées ou de vignes. C’est là, dans le vieux bourg médiéval et Renaissance de L’Arbresle, qu’Adifis a installé son siège social. Un tel environnement ne peut qu’être propice à l’inspiration et à la déconnexion !

Acquise en 2016, une grande bâtisse à colombages a fait l’objet d’une rénovation complète. L'objectif : y installer les bureaux et lieux de vie de l’entreprise. « C’est incontestablement un achat coup de cœur qui nous correspond et répond à notre passion pour la rénovation, témoigne Séverine Moncel. Nous avons sablé les poutres, restauré le sol par des tomettes anciennes. Nous avons conservé les fenêtres à meneaux provenant d’un couvent voisin, ainsi que l’escalier en colimaçon. Nous avons aussi remis à nu les murs en pierre, qui sont magnifiques, et créé des puits de lumière naturelle ».

Une apaisante modernité se dégage de ces lieux chargés d’histoires. Au rez-de-chaussée, qui sert aussi d’accueil, un open space incite aux collaborations et à la créativité. L’étage est occupé par une vaste salle de réunion et une cuisine propice à une ambiance de travail. Un peu comme à la maison !

LE PROJET EN BREF

Maître d'ouvrage : Adifis
Objet : rénovation d'un bâtiment ancien
Localité : L'Arbresle (69)
Budget : 60 k€
Livraison : 2018